Dans la branche des crédits immobiliers, le prêt hypothécaire joue un rôle à part, tout en demeurant à proximité du crédit amortissable ordinaire. Comme son appellation la mentionne, le crédit hypothécaire se réfère nécessairement sur un bien immobilier dont l’emprunteur possède. Que ce soit du bien acquis par l’intermédiaire de l’emprunt en question ou d’un autre bien.

Que veut dire prêt hypothécaire

Afin d’avoir l’occasion d’emprunter, un souscripteur doit s’appuyer sur son crédit immobilier à des garanties robustes. Parmi ces dernières, l’option de l’hypothèque est disponible : un bien immobilier est placé afin qu’en cas de souci d’acquittement, l’établissement prêteur ait l’occasion de le saisir. De plus, il pourra le placer aux enchères pour solder l’emprunt. Il faut noter que le bien en question est acquis par l’intermédiaire du crédit ou d’un autre bien dont l’emprunteur disposerait déjà.

Un crédit hypothécaire est, pour faire simple, un crédit octroyé en échange de cette mise en hypothèque. Ce type de prêt peut se référer sur un ou de nombreux biens immobiliers. Que ce soit du bien acquis ou des biens qui représentent le patrimoine immobilier du souscripteur. Ce crédit immobilier est octroyé, peu importe le genre de bien sollicité :

  • pour un placement locatif,
  • pour servir de résidence secondaire ou principale,
  • dans l’ancien ou dans le neuf.

Les spécificités du prêt hypothécaire

Habituellement, un prêt hypothécaire dure plus longtemps qu’un emprunt conventionnel de vingt à trente ans en moyenne. La condition est que l’emprunteur ait versé sa dernière mensualité avant d’être âgé de 90 ans. Il faut savoir que si l’emprunteur place dans un bien immobilier, il peut opter pour l’inscription en privilège de prêteur de deniers (IPPD). Et ce, au lieu de se limiter à la simple hypothèque. Cette option possède comme atout de possédé un tarif plus abordable. En effet, le souscripteur est exempté de taxe de publicité foncière.

Ainsi, il faut comprendre que le prêt hypothécaire n’est pas seulement accoté à un programme d’acquisition immobilière. Par signification, un crédit hypothécaire constitue un emprunt assuré par un bien immobilier. En réalité, un propriétaire peut complètement obtenir de l’argent à la banque pour d’autres raisons qu’un achat immobilier. De ce fait, il peut rattacher son prêt à un bien qui est présent. Alors, le prêt hypothécaire peut devenir un prêt véhicule, un crédit à la consommation …

Comment marche le crédit hypothécaire ?

Le prêt hypothécaire est dédié à tout le monde, professionnel ou particulier emprunteur. De ce fait, vous devez posséder au minimum un bien immobilier. Par la suite, ses modalités de marche s’inspirent de celles d’un crédit ordinaire. Il s’agit d’un calendrier, d’un montant et d’une durée d’amortissement. Un crédit hypothécaire peut sembler à pourcentage variable ou fixe, payé de manière anticipée, de courte ou longue durée. La somme donnée est proportionnelle à la valeur nette du bien hypothéqué (elle-même définie par un professionnel).

Qu’est-ce qui arrive si vous avez la souscription d’un prêt hypothécaire et que vous souhaitez commercialiser le bien immobilier hypothéqué ? Dans cette situation, vous pouvez payer le crédit en question par anticipation. Cela devient possible à travers le résultat de la vente ou l’hypothèque d’un autre bien immobilier par substitution. Quand le prêt hypothécaire est complètement acquitté, il faut seulement terminer l’hypothèque en réalisant une mainlevée.