En avril 2019, les banques françaises se sont mises à réduire considérablement les taux d’intérêt perçus aux crédits immobiliers auprès des particuliers. Une aubaine à saisir pour les citoyens qui veulent investir dans l’achat d’un immobilier. Le gouvernement a déjà instauré une politique en faveur de ceux qui investissent dans l’immobilier locatif. Découvrez à travers cet article les avantages et les inconvénients de cette baisse de taux.

Actualité : le taux atteint un niveau historique

Les banques françaises en collaboration avec l’État ont rendu facile à tous l’accès aux crédits immobiliers. La Loi Pinel n’est qu’une autre facette de cette aide octroyée par le système pour que chaque citoyen puisse posséder un bien immobilier. Toujours dans cette optique, les établissements bancaires ont encore baissé le taux d’intérêt dans les crédits immobiliers.

Un taux de 1,29 % qui est destiné à tous les particuliers voulant investir dans l’immobilier. Un taux plus proche du plancher historique sur les taux d’intérêt. Dans tous les cas, les experts pensent qu’actuellement les particuliers peuvent gagner en pouvoir d’achat en optant pour un crédit immobilier.

Toutefois, il faut connaître les points importants proposés par votre banque avant de vous lancer dans de tels projets. Il est recommandé de demander les avis d’un professionnel immobilier pour que votre investissement soit le plus sûr possible.

Les avantages d’un crédit immobilier à taux concurrentiel

Toutes durées confondues, le taux d’intérêt d’un prêt immobilier est de 1,29 % par an pour les particuliers. Ce taux peut encore baisser si le crédit s’étale sur une durée plus longue de 15 ou 20 ans. Si le salaire augmente de 1 à 2 % par an pour les Français, avec un taux si intéressant, l’emprunt immobilier sera une bonne affaire pour les investisseurs.

Toutefois, cela ne veut pas dire que le crédit ne coûte rien. Il est important de voir du côté des assureurs pour découvrir le meilleur tarif qui vous permet de gagner de l’argent dès l’achat de votre bien. Sachez que le coût de l’assurance peut représenter entre 0,30 % et 1 % en plus du taux d’intérêt de votre banque.

 Les inconvénients de la baisse du taux de crédit immobilier

Le taux d’emprunt immobilier à 1,29 % ravit les particuliers qui veulent investir dans l’immobilier. Toutefois, cet engouement peut représenter des risques pour l’avenir du bailleur. En effet, un taux intéressant peut déclencher l’envie de prendre de nouveaux crédits et par la même occasion s’endetter davantage.

C’est un cercle sans fin pour ceux qui ont pris goût dans l’investissement immobilier. Toutefois, un tel schéma peut provoquer un déséquilibre entre l’offre et la demande dans l’immobilier. Une demande plus conséquente entraînera une hausse des prix de l’immobilier et c’est indéniable surtout dans les grandes villes.