Vous avez décidé de changer de porte de garage puisque celle que vous possédez n’est pas très pratique en plus d’être vieillissante. Après avoir considéré différentes options, vous avez fini par vous convaincre d’opter pour une porte de garage sectionnelle, car celle-ci peut être motorisée et son système d’ouverture original vous a conquis. Toutefois, il existe plusieurs types d’ouverture et on peut la fabriquer avec différents matériaux. Comment s’y retrouver là-dedans ?

Matériaux des panneaux de la porte sectionnelle : acier ou PVC ?

On commence par le critère des matériaux puisque c’est certainement celui qui aura le plus d’importance à la fin. On trouve principalement sur le marché des portes avec des panneaux en acier. Le rapport qualité/prix est donc intéressant et l’acier possède en plus l’avantage d’avoir une très bonne rigidité (risque d’infractions faible) et une isolation bien meilleure que l’aluminium. Toutefois, il est moins flexible que le PVC qui lui pourra revêtir des designs beaucoup plus variés tout en proposant également une excellente isolation. 

Problème du PVC : c’est moins solide que l’acier donc si vos panneaux ne sont fabriqués que dans ce matériau, leur résistance face aux effractions sera assez faible.

Ouverture latérale ou verticale ?

C’est une question qui revient très souvent et c’est très difficile d’y répondre puisque ça dépend fortement de la configuration de votre garage. Car dans les deux cas, la porte va coulisser, ce qui signifie que l’ouverture ne nécessite pas de place à l’extérieur du garage. C’est pourquoi on recommande l’installation d’une porte de garage sectionnelle lorsque le garage donne directement sur la voie publique. 

Il faudra simplement retenir que si vous avez de l’espace au plafond, il vaudra mieux privilégier un système d’ouverture vertical si vous souhaitez libérer de l’espace au niveau des murs latéraux. Si par contre votre plafond est trop bas, un coulissement à l’horizontale sera plus adapté. Si vous souhaitez en savoir plus sur la porte de garage sectionnelle, cliquez ici.