Vous avez un projet d’achat immobilier à réaliser ? Si vous vous êtes constitué un capital plus conséquent grâce à une épargne ou une rentrée soudaine d’argent, vous serez sûrement tenté par un achat au comptant. Mais s’agit-il d’une option bien meilleure que le recours au prêt immobilier ? La réponse dépend d’un certain nombre de paramètres.

Le choix dépendra de son type de projet

Le projet d’achat d’un bien immobilier ne peut être réalisé sans que l’on dispose d’une somme d’argent très importante. Ce qui fait donc que la plupart des personnes qui veulent s’y engager envisagent d’emprunter auprès de leur organisme financier. Il existe tout de même quelques-unes qui ont pu mettre de côté un montant pouvant suffire pour effectuer leur achat grâce à une épargne, un héritage ou la vente d’un autre bien. Dans ce cas donc, il est légitime de se demander si elles doivent encore ou non souscrire un crédit immobilier, une option qui impliquera le paiement des frais et intérêts.

Pour bien y répondre, vous devrez tenir compte de votre projet. Si ce dernier concerne un seul immobilier et que vous disposez déjà de la somme suffisante pour son achat, le crédit immobilier ne vous présentera aucun intérêt. Cependant, si vous voulez vous constituer un patrimoine formé de plusieurs biens, il vous sera mieux de commencer par acheter le premier avec du crédit, puis utiliser l’argent mis de côté et les revenus générés par la location de ce bien dans l’achat d’un deuxième.

L’association des deux solutions est possible, et même recommandée

« Est-on obligé de choisir entre ces deux solutions ? », diriez-vous. La réponse est non. Il est même souvent recommandé de les associer. Mais comment procéder ? Dans le monde du crédit immobilier, il y a ce que l’on appelle apport personnel. Il s’agit de la somme dont dispose déjà l’emprunteur pour la réalisation de son projet d’achat immobilier. Cette somme lui donnera la possibilité :

  • Soit d’augmenter ses chances de se faire accorder un prêt plus conséquent
  • Soit de couvrir une partie des intérêts et ainsi emprunter moins

Vous êtes libre dans le choix entre ces deux options, mais un banquier aura souvent tendance à vous recommander la préservation d’une partie de votre épargne pour les imprévus ultérieurs concernant votre projet ou d’autres aspects de votre vie.

La prudence est de mise

Si vous envisagez l’association entre crédit immobilier et épargne pour pouvoir réaliser une grande acquisition, n’oubliez pas de vous informer sur les impôts fonciers et taxes d’habitation qui peuvent vous peser plus ou moins lourdement en fonction de la zone géographique où vous allez investir. Votre achat devra en effet être fait selon vos moyens et il faut ainsi une plus grande prudence. Avec le crédit immobilier, sachez que vous aurez à rembourser sur la durée une somme déterminée. Ce qui vous permettra de ne pas payer votre acquisition d’un seul coup. Par contre, avec l’achat au comptant, vous éviterez un endettement sur une longue durée. A noter que pour avoir de bonnes bases pour votre prise de décision, vous pourrez faire des estimations en ligne via un simulateur.