Vous projetez une mise en vente de votre maison ou de votre appartement ? Pour espérer réaliser une belle plus-value, vous devrez réaliser un certain nombre de travaux destinés notamment à la remise en étant ou même au remplacement de certains éléments. En voici les plus importants d’entre eux.

Des petits rafraîchissements pour commencer

Contrairement à ce que vous pourrez penser, les travaux les plus incontournables en vue de la mise en vente d’un logement sont ceux considérés comme les plus petits. Ces derniers ont en effet pour objet de rafraîchir le bien. Parmi eux, on peut notamment citer :

  • Le coup de peinture
  • La pose de papier peint
  • Le remplacement des plaintes et des interrupteurs en mauvais état

Ces travaux constituent, en quelque sorte, une manœuvre ayant pour vocation de créer chez les visiteurs une impression que le logement fait régulièrement l’objet d’une opération d’entretien. Ils devront surtout concerner les salles d’eau qui, le plus souvent, ont tendance à vieillir plus rapidement. Vous pourrez ainsi, par exemple, les repeindre en privilégiant des tons neutres ou remplacer leur mobilier. Si le bien est une maison, sachez qu’en apportant de la fraîcheur sur vos espaces extérieurs, vous vous assurerez une bonne première impression de la part de vos visiteurs

Poursuivre par des travaux d’amélioration de la performance énergétique et d’amélioration installations diverses.

La maison ou l’appartement à vendre date-t-il déjà de plus de 3 décennies ? Pour que vous puissiez le vendre au meilleur prix, vous devrez également envisager des opérations ayant pour objet d’améliorer sa sécurité et son confort. Sont concernés, bien évidemment, les installations électriques, les installations de gaz, la plomberie et les sanitaires, le chauffage et les éléments à la source de déperdition thermique. La non-réalisation de ces travaux vous expose à un risque de réduction de 10 à 15% du prix de vente de votre bien. Il faut en effet que le dossier de mise en vente de votre logement devra être constitué d’un dossier de diagnostics techniques permettant de vous assurer que celui-ci est conforme aux normes en vigueur notamment en matière de performance énergétique.

Quid des gros travaux

Dans une troisième étape, vous pourrez envisager d’effectuer des travaux ayant une certaine lourdeur, comme la mise en place d’une nouvelle cuisine, le ravalement des façades et la réfection de toiture. À noter cependant que la grande majorité de ces travaux requièrent un budget très élevé et pourraient ainsi compromettre la rentabilité de la vente de votre maison ou de votre appartement. Cela est d’autant plus vrai sachant que le prix de vente d’un bien plus ancien ne doit pas être plus important que celui d’un bien neuf. Pourquoi ne pas donc laisser aux futurs acquéreurs le choix d’effectuer ou non de tels travaux.